Guide quelques astuces pour choisir sa doudoune

Quand l’hiver s’approche, homme et femme se posent de questions sur le moyen le plus idéal leur permettant de bien affronter l’hiver. La doudoune constitue un meilleur choix du fait de sa capacité de mieux préserver la personne qui la porte du froid. Elle existe sur le marché en diverses variantes. Voici donc quelques indications pour mieux la choisir.

Choisir sa doudoune : duvet naturel ou synthétique ?

La doudoune duvet naturel est celle qui intéresse le plus les randonneurs les plus traditionalistes. Le fait qu’elle soit « garnie » de plumes d’oies ou de canard lui permet en effet d’être à la fois chaude et douce. S’y ajoute le fait qu’elle soit plus respirante et un peu plus légère par rapport à sa concurrente synthétique. Ce qui explique son prix plus élevé que celui de cette dernière. Cette option n’est cependant pas sans défaut. On lui reproche notamment sa perte totale de performance à l’humidité et son temps de séchage plus long. Il faut ainsi l’éviter dans des pays comme l’Écosse.

À l’opposé du duvet naturel, la doudoune synthétique protège moins de la chaleur. De plus, son pouvoir gonflant est réduit. Il a cependant un argument qui fait son succès : sa capacité à tenir chaud en cas d’humidité. S’y ajoute sa durabilité plus importante que celle du duvet naturel et son prix plus abordable. Par ailleurs, il existe actuellement des modèles plus élaborés ayant une performance de plus en plus proche de la doudoune duvet naturel.

À noter aussi que depuis quelque temps, une troisième option tente de mettre fin aux interminables débats entre sympathisants de duvet synthétique et partisans du duvet naturel : la laine mérinos. En effet, en plus de la chaleur qu’elle garantit à ses porteurs, de sa douceur et de son agréabilité, la doudoune conçue avec cette matière préserve ses capacités même en cas d’humidité. Son seul bémol est son manque de compressibilité et de légèreté.

Choisir sa doudoune : bien se référer aux températures extérieures et aux efforts à faire

Connaître le niveau des températures extérieures en hiver est important quand il faut choisir une doudoune. D’après une série de tests réalisés par des connaisseurs, dans une zone où le thermomètre descend facilement en deçà de -10 °C au cours de cette saison, le mieux est de se tourner vers une doudoune ayant un garnissage plus épais. Celle-ci permet en effet de reclure plus d’air pour mettre le porteur à l’abri du froid. Elle ne sera cependant pas d’une grande utilité dans les régions où la température de l’hiver dépasse les -10 °C. Dans une telle zone, il faut choisir des micro-doudounes ayant plus de légèreté et de compacité.

Enfin, il est aussi important de considérer les efforts effectués à chaque sortie en hiver. Les randonneurs qui font régulièrement des efforts intenses feront mieux de choisir un modèle compact et léger qui pourra être rangé facilement en cas de besoin. Dans le cas contraire, une doudoune non compacte sera un meilleur choix.